Cette randonnée sort du cadre de la « balade dominicale » et permet de découvrir la ravissante vallée de Batsurguère et ses estives pastorales dans ses aspects les plus traditionnels. Vous aurez l’occasion de vous poser dans une cabane-refuge très accueillante et de goûter à une gastronomie aux saveurs surprenantes aux portes de Lourdes. Admirez la vue imprenable sur le vallon de l’Aguée à l’ouest qui s’étend vers le Col d’Espadres, sublimée par les chevaux en liberté sur les vallées verdoyants.

Ce sentier longe 9,78km distribué en deux principaux points de passages. En général, il faut 4 heures pour la traverser et pour bien en profiter mais ajoutez une heure supplémentaire si vous souhaitez pique-niquer en famille. Il ne présente pas de parcours difficile mais les chemins nécessitent des chaussures et des équipements adéquats, ce qui le propulse dans la catégorie moyenne. Le dénivelé positif est de 492m.

Si vous y allez en été, munissez-vous des matériels habituels pour les randonnées sur une longue distance, à savoir des chaussures et des vêtements adaptés, un GPS ou une boussole, de l’eau et de la nourriture bien énergisante et non gras, un couteau, une corde, une carte, un sifflet… En hiver, prévoyez des raquettes à neiges, des gants, une boisson chaude, des lunettes de soleil… Le lieu est calme et vaste et si vous avez besoin de plus de tranquillité, il est presque désert en hiver.

Le point de départ et celui de l’arrivée est au parking du Cap de la Serre où vous trouverez les panneaux indicateurs qui présentent le sentier. Commencez par prendre la piste qui part vers l’ouest, celle qui est balisée en rouge et blanc. Vous entrez dans le fond de l’extrémité de la vallée de Batsurguère après quelques virages. Dans cette vallée sillonne le ruisseau de Latée avec des eaux sous terraines et celui de la Glaire et enfin, celui du Boustu. Le tout forme un paysage idyllique.

Lorsque vous atteignez le petit hameau à la cote 769, suivez le long d’une haie et franchissez la barrière pastorale. C’est là que débute l’ascension qui suit le flanc de la montagne en passant par les Soums du Montné et d’Aserole. Au bout d’un moment, vous trouverez le poteau qui indique l’entrée dans la réserve du Pibeste-Aoulhet.

Au niveau du Bois de la Sirote, vous franchirez quelques lacets et un bon dénivelé pour avoir une vue imprenable sur la vaste étendue du manteau vert ou blanc encerclé par les crêtes qui dissimulent le Col. Sur le chemin du retour, faites un détour dans la cabane Cot du Prat du Rey pour une petite pause très agréable. Ne manquez pas de faire un petit saut au parc à bestiaux avant de poursuivre la randonnée suivant les indications du panneau visible sur le parc.